Adi Bandou

J'ai dérobe au ciel un filament d'azur
Il me seyait fort bien, je l'ai mis en sautoir
Cela n'a pas suffit à ce que je sois pur
Mais il faut bien voler pour réchauffer l'espoir

A Vayu j'ai volé un petit bol d'air frais
A Surya un rayon pour allumer un cierge
La lune m'a versé quelque miel dans son lait
J'ai passé l'Achéron pour voir l'autre berge

En Vichnou j'ai cherché le beau le bon le vrai
Un soir j'ai entendu le pas d'un éléphant
Et l'oracle m'a répondu que je me trouverai
Si je peux devenir semblable à un enfant

Il faut trouver l'enfant pour rencontrer la mère
Lao Tseu le disait mais sans Shri Ganesha
Nous perdons le sentier, chevauchant la chimère
Cognant du front l'étoile avant de tomber bas

Joyeux je me prostèrne et lui rend grand hommage
Car tout se fait par lui et rien ne le précède
Vers lui en procession vont s'incliner les mages
Chaque fois qu'il parait tous les asuras cèdent

On dit qu'il nettoiera par l'airain et le feu
Le mal qu'aura vomi l'empire des mlecha
Qu'il saura effacer le règne des sans dieu
Peut-être que c'est vrai mais moi je ne sais pas

Je le sais généreux, je sais qu'il nous protège
Il nous apportera tout ce qu'il a promis
Il nous revêtira de l'éclat de la neige
C'est le roi qui revient, c'est le premier ami

 

 
 
 

 


| Back | The Gate of Isis | Index |