CIRANGAN PALACE

JE SUIS ASSIS EN FACE DU BOSPHORE

TOT MATIN ET TOUT QUI DORT

DANS LA GRISAILLE LE FLEUVE PASSE

SANS REVEILLER LA CITE LASSE

CAFÉ CROISSANTS

TRES RELAXANT

LES SOUFIS D’ISTANBOUL

UN JOUR DEVIENDRONT FOULE.

 

 
 
 


| Back | The Gate of Isis | Index |