Sakshi Pokhari :: The pond of the witness

 
 
 

Connaître

Il y a des choses qui sont importantes et des choses qui ne le sont pas; le tout, c’est de savoir.

Le cycle consiste à passer avec un voile tenu là où l’on était passé avec un voile opaque. Jusqu’au moment où on peut dire : «Ce que je sais, je le sais clairement. Le reste, je ne le sais pas.»

L’on ne voit, d’un mot, d’une réalité, que sa surface et non sa profondeur.

À moins de devenir magicien.

Magie = création.

Mais pour cela il convient qu’auparavant soit épuré ce que l’on fera advenir.

Et brusquement les choses t’abandonnent car elles ne sont pas ce que tu avais pensé qu’elles étaient.

Ombre de ma tête sur le mur rouge. Baudelaire aime Satan qui n’aime que lui-même.

Orgueil, l’erreur suprême. Quel était le secret?

Il y a une science pour regarder couler les fleuves. Celle-ci acquise, bien des problèmes se résolvent.

La mer, en ce qui me concerne, n’est pas un homonyme.

Le sens du sacré est un impératif esthétique. Ce n’est pas une magie qui vous touche mais une magie qui vous remplit.

 
 

 


| Back | Into the Pond | Main page |