Sakshi Pokhari :: The pond of the witness

 
 
 

De l' API et des effets sur l'humeur des humains

Les temps sont nuageux et la visibilité limitée ; les accidents de circulation fréquents et les déviations de parcours ne sont pas rares. J'aimerais donc prendre la peine de partager avec nos chers francophones quelques réflexions sur la stratégie de l' Ennemi (aussi connu sous le nom de négativité.) En dépit d'une essentielle stupidité, - car il s'insurge contre le Lila du Très Haut, ce qui est plutôt bête - l'Ennemi se montre astucieux au niveau tactique et il convient de saluer son approche.

L 'Ennemi affectionne une ruse manœuvrière qui se nomme API ; En avez vous entendu parler ? Il s'agit de l'Axe de Pénétration Intérieur.

Un exemple : il y a conflit à l'extérieur du sangha à un moment spécifique du devenir de l'humanité, par exemple au Moyen Orient : une mixture délétère de fondamentalisme, dogmatisme, intrigues et agressivité.

L'Ennemi est gratifié mais cela ne suffit pas. Il faut que l'API de la mixture détonante se glisse et se larve a l'intérieur du sangha, si possible autour des colonnes de la cour de la déesse. Cela lui apporte un plus réel plaisir car son défi au Lila devient plus tonitruant. Un exemple : une confusion admirable est créée quelque part dans une collectivité par des agents qui veulent utiliser sahaja yoga à leur propre fin.

L'Ennemi est gratifié mais cela ne suffit pas. L'API doit pénétrer plus avant. Direction : l'intérieur du crane des gardiens de la citadelle de la déesse. Ce tumulte - confusion, doute - qui est à l'extérieur doit dorénavant pénétrer et s'insinuer dans leurs neurones, synapses et les tissus de leur cerveau, faisant bouillonner l'espace entre leurs yeux qui devrait n'être que l'apanage de la souveraine placidité du cygne. L'Ennemi trouve ceci tout bonnement délicieux.

Donc et conséquemment, la première ligne de défense des gardiens de la citadelle est de restaurer dans les parois crâniennes de leur identité l'état de silence dans lequel se font toutes choses en connexion avec le pouvoir du Lila.

Retournez, retournez chers seigneurs dans la tour de votre sérénité, chassez ces serpents qui sifflent dans vos têtes (c'est du Racine ajusté ).

Car ce qui se fera dans Sahaj ne se fera pas par moi, toi ou lui mais par l'action du Lila qu'il nous faut savoir activer. Là est notre seule arme secrète, la technologie du deux fois né. Retournez, frères et sœurs du pèlerinage millénaire, à l'expertise de votre large cœur et déposez aux pieds de Celle que vous vénérez l'oblation de votre foi et le fardeau de vos soucis.

Les religions du passé ont capoté dans les tournants de la route aux illusions, poursuivies par les six cavaliers ténébreux. Certains craignent que l'on ne rate évidemment les mêmes virages. Sexe, argent, pouvoir... qui résistera au leurre des excès ?

Que chacun travaille sur soi ! Nous sommes les garants de notre propre intégrité. L'intégrité du sangha se regroupe sous la houlette d'un plus haut pouvoir. Les autres, c'est leur affaire de faire de même. La purification des infections dans le sangha des deux fois né ne réussira pas par les interventions qui visent à corriger autrui mais par l'action de l'incommensurable cavalier du destrier blanc. Si certains qui se disent disciples de la déesse s'entichent de caractères étranges, d'individus assoiffés d'influence, magouilleur, adultère, menteur, manipulateur ou calomniateur, il n'y a guère que nous puissions leur apprendre. Il a été dit qu'au jour du Jugement même les élus seront égarés.

Ecologiste savoyard et ami du commandant Cousteau, Yves Paccalet ne croit guère au futur de l'humanité. La nature refera ses calculs après la disparition de notre race suicidaire et elle a le temps ; la moyenne de vie d'une espèce est de dix millions d'années et il est douteux que nous y parvenions. A moins, dit l'auteur de " L' humanité disparaîtra, bon débarras ", a moins que l'homme ne parvienne a son plein accomplissement " la seule façon de l'homme de s'en tirer… il faut aller au bout de lui même, se muer se métamorphoser " Tel est bien en effet le plan du Lila de la déesse.

Mais l'Ennemi veut déjouer ce plan. Il a cru pénétrer l'humanité. Il croit dorénavant pénétrer le sangha. Comment peut- on s'en étonner ? Il a parié contre l'homme,sa pentecôte et son accession au trône qu'allait lui accorder la Grande Mère. Mais, comme disait le vieux Gandalf, il est un plus haut pouvoir qui gère ce Lila. Devant Elle et le joueur de flûte, je m'incline.

 
 

 


| Back | Into the Pond | Main page |